Mémoires de Jeunesse

Titre original:
Testament of Youth
Réalisé par:
James Kent
Au cinéma le:
23 septembre 2015
En DVD & Blu-Ray le:
27 janvier 2016
Distribué par:
Mars Films
Lieu(x) de tournage:
Merton Street, Oxford, Oxfordshire, Angleterre
BOX Office France:
54 376 entrées
B.O International:
$1,822,030 (USA)

SYNOPSIS

Printemps 1914. Jeune femme féministe à l’esprit frondeur, Vera Brittain est résolue à passer les examens d’admission à Oxford, malgré l’hostilité de ses parents particulièrement conservateurs. Décidée à devenir écrivain, elle est encouragée et soutenue par son frère et sa bande d’amis – et notamment par le brillant Roland Leighton dont elle s’éprend. Mais les rêves de Vera se brisent au moment où l’Angleterre entre en guerre et où tous les jeunes hommes s’engagent dans l’armée. Elle renonce alors à écrire pour devenir infirmière. Tandis que la jeune femme se rapproche de plus en plus du front, elle assiste avec désespoir à l’effondrement de son monde.

PHOTOS DU FILM

AFFICHER TOUTES LES PHOTOS

SECRETS DE TOURNAGE

Premier film
Il s’agit du premier film cinéma pour James Kent, grand habitué des documentaires et des oeuvres pour la télévision. Il a notamment accepté de mettre en scène Mémoires de jeunesse car il a toujours apprécié de réaliser des portraits de femmes fortes qui ont marqué l’histoire, comme en témoigne son téléfilm sur Margaret Thatcher.

Dates et Lieux
Le tournage a débuté le 14 mars 2014 et s’est déroulé exclusivement en décors naturels sur près de 41 jours entre Londres, Oxford et le Yorkshire.

Adaptation de différents formats
La scénariste Juliette Towhidi s’est inspirée du livre original “Testament of Youth” mais également des journaux intimes de Vera Britain et des correspondances qu’elle a pu entretenir avec les hommes qui ont compté dans sa vie. La biographie consacrée à l’auteur et rédigée par Mark Bostridge et Paul Berry a également servi à enrichir le récit, d’autant plus que Bostridge était consultant sur le film, ainsi que la propre fille de Vera, qui a pu livrer des informations très personnelles sur sa mère à la production.

Deuxième tentative
Le livre original devait déjà faire l’objet d’une adaptation cinématographique en 1934. Mais le projet a été annulé.

Une véracité troublante
Les patients amputés lors de la scène de l’hôpital de campagne s’avèrent être des figurants recrutés auprès de l’agence “Amputees in Action” qui regroupe un nombre important d’anciens combattants de la guerre d’Afghanistan.

Le meilleur pour la fin
La scène qui conclut le film, où Vera, après avoir enduré la guerre, prononce un long discours pacifiste, a été filmé l’avant dernier jour du tournage. Ce qui a grandement facilité l’interprétation d’Alicia Vikander qui était d’ores et déjà imprégnée du parcours émotionnel de son personnage.