Robin des Bois – 2018

Titre original:
Robin Hood
Réalisé par:
Otto Bathurst
Au cinéma le:
28 novembre 2018
En DVD & Blu-Ray le:
28 Mars 2019
Distribué par:
Metropolitan FilmExport
Lieu(x) de tournage:
Dubrovnik, Croatie – Budapest, Hungrie – Paris, France
BOX Office France:
304 326 entrées
B.O International:
$82,248,814

SYNOPSIS

Robin de Loxley, combattant aguerri revenu des croisades, et un chef maure prennent la tête d’une audacieuse révolte contre la corruption des institutions.

PHOTOS DU FILM

AFFICHER TOUTES LES PHOTOS

SECRETS DE TOURNAGE

Compétition

Jack Huston, Jack Reynor, Dylan O’Brien et Nicholas Hoult ont chacun auditionné pour incarner le prince des voleurs, qui est finalement revenu à Taron Egerton, un acteur habitué aux rôles physiques comme ses prestations dans les deux Kingsman et Eddie the Eagle en témoignent.

“Kingsman 2” ou “Robin Hood: Origins” ?
Lorsque le projet Kingsman : Le Cercle d’or en était à ses débuts, il n’était pas certain que Taron Egerton puisse reprendre son rôle dans ce second opus. Le jeune acteur s’était en effet engagé sur Robin des Bois dont la date de tournage était incompatible avec celle du film de Matthew Vaughn. Lorsque Egerton a accepté de jouer Robin des Bois pour le studio Lionsgate, Fox n’envisageait pas de suite à Kingsman et le comédien avait signé pour le rôle sans arrière-pensée… Finalement, c’est Kingsman : Le Cercle d’or qui a obtenu gain de cause. La mise en boîte du reboot de Robin des Bois a donc été décalée.

Imprévu…
Le tournage de Robin des Bois a commencé fin janvier 2017 à Budapest. Il aurait dû s’y dérouler dans son intégralité, mais à quelques semaines de la fin, un incendie s’est déclaré et a complètement détruit les studios, il a donc fallu recréer le plateau à Paris à la Cité du Cinéma, en seulement cinq semaines.

Une origin story
Robin des Bois version 2018 est une origin story et s’intéresse au moment où Robin de Loxley devient Robin des Bois. Le film est construit en trois actes. D’abord, les croisades auxquelles participe le jeune Robin. Puis une seconde partie de cascades et de courses-poursuites où Robin et Jean jouent au chat et à la souris avec le shérif, et une troisième menant à la confrontation finale avec le grand méchant.
“Robin a été en Syrie pendant plusieurs années, participant aux croisades et il se rend compte que quelque chose ne va pas là-dedans, que tout cela n’est qu’une illusion et que le but est simplement de contrôler les gens. La violence des autres soldats le frappe tout à coup : ils tuent un jeune garçon innocent sous ses yeux, qui se trouve être le fils de Jean. C’est là que Robin rencontre Jean, et qu’il réalise que ce qu’il fait depuis des années est complètement insensé”, résume Taron Egerton.

Repartir à zéro
Otto Bathurst a créé sa propre vision de Nottingham en partant de zéro. Il a imaginé une ville où se côtoient noblesse guindée et mineurs étouffés par la suie dans des bas-fonds tentaculaires, une ville qui reflète le fossé entre les riches et les pauvres. Le réalisateur a imaginé son monde en s’inspirant d’architectures diverses et variées : de l’Europe médiévale à l’Asie du XVIIIème siècle, en passant par le brutalisme du XXème.

Palais de Nottingham
L’intérieur du Palais de Nottingham, constitué d’un opulent mélange de sculptures métalliques, de soieries, de tapisseries, de miroirs, de vitraux, de céramiques, de coussins, de lustres, de tables de roulette, de pipes à opium et de lanternes rouges, a été créé aux studios Korda (à Budapest, en Hongrie).